Claude BRIZAY

> Artiste peintre 

 
 
01 42 16 97 20
email : cliquez ici
site : pas de site web
Petites Annonces
Le Voleur
Régates
Pont Jaune
Quercy
Le Chemin du Retour
Le Réveil du Volcan
L'Ecuyère Elise Seurat
Nu Rouge sur Canapé
Les Courtisanes
Joachim

Présentation

CLAUDE BRIZAY, artiste français, est né à Singapour en 1931 d'un père ingénieur, constructeur de ponts en Malaisie et d'une mère professeur de dessin. Il y grandit jusqu'à l'âge de dix ans dans cette nature luxuriante puis sa famille s'exile en Australie. Il y fait ses études secondaires à Melbourne au Geelong Grammar School où études, sports et arts sont pratiqués.
Son talent en peinture et en dessin est remarqué par le peintre Ludwig Hirschfeld-Mack, professeur au Bauhaus et ami de Paul Klee qui l'encourage dans la voie artistique.

En 1948, de retour en France, il est reçu à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Il en sort avec le premier prix d'architecture intérieure et le diplôme d'art mural préparé dans l'atelier de Marcel Gromaire. Léon Moussinac, directeur de l'E.N.S.A.D. le présente à Jean Lurçat. Durant quatre années, Il y sera son assistant à Saint-Laurent-les-Tours à Saint-Céré.

En 1958, il se marie, peint, crée des décors de théâtre : La Tempête de Shakespeare, Pygmalion de Bernard Shaw, La Chanson de Roland pour le T.N.P., Les Géants de Cala Culip avec Salvador Dali.
Il se dirige ensuite vers l'architecture d'intérieure, entreprend d'importants chantiers pour des sociétés hôtelières internationales comme le Méridien ou le Club Méditerranée.

Claude Brizay ne cesse jamais de peindre. Ses voyages nourrissent son imaginaire. Il exprime une recherche de liberté à travers un équilibre et une maîtrise en décalage complet avec certaines errances de l’art contemporain.

On ne peut s’empêcher de voir l’ensemble des toiles « figuratives » de Claude Brizay comme autant de prétextes à l’abstraction.

Claude Brizay s’est toujours engagé dans une peinture de réflexion empreinte d'humour et de poésie. Ses toiles demandent à être attentivement regardées : c’est ainsi seulement qu’elles nous livrent leur secret.