Alberto MONTOREANO - Beto

> Artiste peintre - Surréaliste

 
 
 
email : cliquez ici
site : www.betomontoreano.com.ar
Petites Annonces
Années de solitude - Huile sur toile - 120 x 150 cm - 1984
Autre monde - Huile sur toile - 100 x 120 cm - 2012
 Il était une fois - Huile sur toile - 100 x 120 cm - 2011
Imaginer a surprise - Huile sur toile - 80 x 100 cm - 2010
Jours dans le ciel - Huile sur toile - 100 X 80 cm -	2011
Le cri de Goya - Huile sur toile - 50 x 60 cm - 1999
La paix loin d’ici	- Huile sur toile - 80 x 100 cm - 2010
Le meilleur est encore à venir - Huile sur toile - 100 x 80 cm - 2011
Une rêve de paix - Huile sur toile - 100 x 120 cm - 2011
Un rêve désiré - Huile sur toile - 100 x 80 cm - 2010

Présentation

Alberto Montoreano est un peintre né à Buenos Aires, en Argentine.
Il découvre la peinture à l’école de l’automatisme abstrait.
Il réalise de nombreuses expositions personnelles et collectives depuis 1980 à :
2009. “En train d’aimer le ciel” Galerie Schody, (Varsovie, Pologne).
“Castille-et-Leon peignent ” Centre Culturel Borges (Buenos Aires, Argentine).
2010. Centre Culturel des Langues Romanes (Switnik, Pologne). Galerie Lina Davidov (Paris, France). “Arte Clásica” (Buenos Aires, Argentine)
2011. Musée de l'Histoire du Mouvement Paysan Polonais (Sandomierz, Pologne).
“Maîtres de l'imagination” (Agora Gallery, Chelsea, New York, USA).

L’écrivain Alan Pauls dit à propos de son œuvre picturale:
« Les œuvres de Montoreano, riches en contours ambigus et mouvement de violence, sensualité et effets oniriques, sont des portraits défigurés par l’ironie et l’exercice délibéré du sarcasme et d’un sens de l’humour proche du surréalisme... »
« Alberto Montoreano sculpte l'espace de sa toile avec telle habileté et sensibilité que nous sommes à la recherche dans leurs voûtes de fumée dans un espace ouvert, avec crainte et révérence. Bien que son travail soit abstrait, nous pouvons avoir une idée de vastes dimensions. Ses paysages sont de rêve et semblent être sur le point de fusion dans sentiments subconscients. Ces formes éthérées souvent nous transportent dans un royaume des abstractions dynamiques. Il peint dans un langage visuel qui va directement à nos associations inconscientes, et ça, avec son utilisation habile de la couleur de tempérer l'humeur, nous invite à explorer les mondes que la peinture nous ouvre .... »
Publié dans ARTisSpectrum (New York Magazine d'art). Juin 2011

« Montoreano travaille aussi dans la frontière entre la figuration et l’abstraction. Certains de ses images sont presque photographiques en détail, en montrant le ciel et la terre réaliste. Dans d'autres, êtres fantomatiques enveloppés dans des lambeaux, dans les touffes émergeront d'origines mystérieuses. Cependant ce qui unit toutes ces images est l'effet palpable physique qu'il crée, peu importe la façon dont ses compositions deviennent abstraites ... »
Publié dans ARTisSpectrum (New York Magazine d'art). Novembre 2011

Selon le dire d’Alberto Montoreano :
« Pour moi, peindre est une surprise. À mesure que les images prennent forme, je m’enthousiasme, je m’enflamme, je me surprends au point de m’émouvoir même quelques fois. Je parle de « surprise », puisqu’au début je n’imagine pas ce qui va apparaître. Très souvent, lorsque j’apprécie l’œuvre achevée, j’éprouve un grand soulagement. Quelque chose de très profond vient de s’exprimer sur la toile ou le papier. Alors, je visualise très clairement ma joie et mes amours. D’autres fois, je me sens libéré d’un cauchemar, d’un rêve, d’une menace, d’une crainte. La surprise demeure intacte même en observant l’inconcevable résultat. »