Pierre CROUZET

> Artiste peintre - figuration

 
 
 
email : cliquez ici
site : www.pierre-crouzet.com
Petites Annonces
Marie Madeleine en extase d'après Guido Reni- 1997  huile/toile  146 x 114 cm
Tête buste de femme- 2000  huile/toile  65 x 50 cm
Femme à la cigarette- 2002  acryl, huile/toile  130 x 81 cm
Tête de femme au chignon- 2005 acrylique/toile  65 x 54 cm
Dame- 2006  acryl, huile/toile  130 x 81 cm
A propos des portraits de NADAR, Hector Berlioz (série)- 2006  acrylique/toile  116 x 89 cm
le cri--2007  acryl,huile/toile 65 x 54 cm
Dame - 2005   acryl,huile/toile, 130 x 97 cm
Mèlancolie I - 2006  acryl,huile/toile, 116 x 89 cm
Buste en Noir e Blanc - 2006  acryl,huile/toile 81 x 65 c

Présentation





Peindre une figure est aujourd’hui une périlleuse aventure, loin de l’histoire, loin de la description anatomique .
Peindre une figure, cet «immense champ de ruines» comme disait Jean Clair, en confluence, est pour le peintre un combat constant , en confluence, « entre les forces qui figurent et défigurent en même temps. »
Peindre une figure, c’est « faire surgir une forme où s’imprimerait notre propre rapport au corps. »
Peindre une figure, c’est aussi incarner dans la peau de la peinture même ce lieu singulier de la toile, ce champs clos, où des gestes s’inscrivent, des marques s’impriment en une écriture propre visant à ce que le corps s’impose avant de figurer.

Ce surgissement, cet « accident » même de la forme, d’être là avant que d’être reconnue, n’est-ce pas paradoxalement une manière d’exorciser la tendance très contemporaine qui voudrait, à force de banalisation de l’image, en faire disparaître la singularité, le questionnement,.


Pierre CROUZET